Peut-on mentir "un peu" à un enfant - Twikeo

Accueil > Santé > Peut-on mentir "un peu" à un enfant

Puce

Peut-on mentir "un peu" à un enfant

Doit-on ou pas expliquer à un enfant atteint d'un Lymphome et qui commence sa chimio le 28 ce qui va l'attendre, compte tenu qu'il est en panique histoire de le rassurer un peu, mais qui ne veut pas parler de sa maladie.

16 réponses question posée par Puce le 19 janvier 2014 à 23:07 | Mots clés: Enfant - Lymphome - Poppema

Question précédente Question suivante
+37

yvane

Citer réponse N°386392 bonjour puce :-D

il ne veut pas en parler de sa maladie, alors, je respecterais son choix!
il n'a pas tort, ça risquerait d'être dramatisé, et il serait encore plus effrayé
je le rassurerais au maximum, (je suis totalement contre le fait de dire la vérité aux malades, personne ne sait vraiment quelle sera l'issue, chaque organisme réagit différement)
je dirais qu'on fait tout pour le guérir, de faire confiance

sinon, je ne sais pas si tu connais les BD "jules..." je les trouve très bien faites, et chacune d'entre elles aborde un sujet préoccupant pour l'enfant
il en existe une sur le cancer(mais lui montrer cette bd avant qu'il ne perde ses cheveux, est ce une bonne idée? surtout que peut être il ne les perdra pas, lui, ses cheveux)
voilà, c'est ce que j'en pense...avec toute ma méfiance et ma hargne perso contre les médecins qui "tuent" leur patient par avance en lui assénant des "vérités" dont il se serait bien passé ;-)

Le 20 janvier 2014 à 14:24 par yvane

popine49

Citer réponse N°386394 sachant que la chimio va le rendre malade,moi j'opterais pour une partie de la vérité,lui disant qu'il faut tuer le mechant virus et que pour cela il faudra lui injecter des produits assez fort,mais que c'est nécessaire pour qu'il guerisse
je dit cela car j'ai en souvenir l'etat de ma copine entre 2 chimio....mais les enfants ont souvent + de ressources que nous les adultes

Le 20 janvier 2014 à 15:08 par popine49

yvane

Citer réponse N°386396 je lui dirais simplement, pour la première chimio, que ça ne lui fera pas mal, qu'il ne sentira rien...
après, il va évoluer, l'enfant, et s'adaptera!les enfants ont une grande faculté d'adaptation

Le 20 janvier 2014 à 15:16 par yvane

Puce

Citer réponse N°386401 Heuuuu Séleina. Tu trouves ça drôle ????? pas moi et ma question est nulle???. Je ne te souhaites pas que ça t'arrives ou à tes proches.
Saches, que ça se soigne très bien et le mot "CREVER" que tu emploies pour un enfant, me choque profondément. Si ma question ne te plais pas, personne ne t'obligeait à écrire ce commentaire.


Le 20 janvier 2014 à 16:19 par Puce

Puce

Citer réponse N°386402 Merci Yvane et Popine. Ma question était qu'en étant dans le milieu médicale on peut le rassurer car déjà c'est un lymphome Poppima, qui se soigne très très bien. A la fin de sa chimio normalement il devrait être en "guéri", et ensuite surveiller pendant 5 ans. Il n'a aucune métastase et est pris dans le service des jeunes à l'hôpital St Louis. Le professeur est très optimiste. Mais le gamin ne veut pas du tout en parler et se renferme ce qui est dommage, car le moral fait qu'il supporterait mieux les traitements.
Le 20 janvier 2014 à 16:25 par Puce

popine49

Citer réponse N°386403 bonjour puce,tu ne parle pas des parents de cet enfants ni de son age.....
ensuite c'est peu etre pas seleina qui repond mais une autre personne ((((ne fait pas attention et passe sur la reponse))))
et peu etre que dans cet hopital il y a d'exelentes infirmières avec un nez de clown qui sauraient parler a ce gosse

Le 20 janvier 2014 à 16:39 par popine49

Puce

Citer réponse N°386404 C'est mon petit neveu 15 ans. Mais son père qui en a la garde et sa grand-mère sont complètement désorientés avec cette nouvelle. Ils ont tellement peur que le le gamin s'est renfermer sur lui-même. Il n'a même pas voulu écouter ce que le professeur voulait lui expliquer ce qui l'aurait rassuré. Il est sorti. Le professeur nous a demandé de lui faire comprendre que ça se soignait très bien, qu'il ne perdrait pas ses cheveux et qu'à la fin de ses chimios il serait guéri mais que pendant 5 ans il faudrait un examen tous les 6 mois.
Il va à l'hôpital St Louis spécialisé dans les lymphomes des ados.
Je posais ma question pour savoir si à ma place vous l'obligeriez à affronter sa maladie en lui disant la vérité et sur ce à quoi il doit s'attendre. D'autant plus que c'est beaucoup moins lourd que ce qui avait été prévu initialement. C'est un lymphome poppema.
Ca me fait très mal de le voir dans un tel désarrois sans pouvoir rien faire ou sinon le contraindre à m'écouter.

Le 20 janvier 2014 à 17:15 par Puce

popine49

Citer réponse N°386405 donc a 15 ans c'est un ado,il commence a etre préoccuper par les filles et voila qu'une maladie vient tout bouleverser

tu sais sophie,tu es dans le médical,et j'ai envie de te dire que c'est plus un môme a cet age là et qu'il faut mieux etre franc et qu'a toi il te fera confiance....et ce gamin pour garder le moral doit parler a un psy

Le 20 janvier 2014 à 17:29 par popine49

Brigitte

Citer réponse N°386406 S'il a 15 ans, il a des moyens de se renseigner par lui-même, ne serait ce qu'Internet, alors lui mentir ne me semble pas forcément la meilleure solution ... Ce n'est plus un enfant, c'est un ado ... Lui dire qu'on va l'aider, le soutenir, qu'on sera près de lui me semblent meilleurs ... que l'on comprends son état d'esprit ... Le motiver pour la suite ...
Le 20 janvier 2014 à 17:32 par Brigitte

SITASITA

Citer réponse N°386407 @Puce : Bonsoir ...
J'ai vu ta question ce matin mais j'étais à la bourre ...
J'ai vu aussi la réponse de Seleina. Nous avons tous eu droit à un petit mouvement d'humeur hier soir, mouvement d'humeur que nous n'avons pas compris d'ailleurs ...

:-o

Pour répondre à ta question, il faut lui laisser le temps d'accepter sa maladie.. Une fois le choc passé, il s'ouvrira un peu au dialogue et peut-être que rencontrer d'autres enfants qui comme lui affrontent ce genre de maladie pourrait l'aider un peu ... Lorsqu'il commencera ses soins, il y aura certainement d'autres enfants aussi ?

Courage ... il va s'en sortir :-D

Le 20 janvier 2014 à 18:27 par SITASITA

yvane

Citer réponse N°386427 arf désolée, ai répondu comme si c'était un enfant :-|

Le 20 janvier 2014 à 20:02 par yvane

Puce

Citer réponse N°386442 Oui, mais il a déjà été hospitalisé 2 jours et il a été mis justement dans le service des ados, il a dit que le personnel était sympa, les jeunes lui ont parlé de leur maladie, mais on voit bien qu'il se renferme sur lui-même, il n'ouvre plus son ordinateur. De plus il a une peur panique des piqures. Et qui plus est je suis allée avec son père à l'hôpital Tenon, car il devait faire un prélèvement pour recueillir des paillettes pour la fertilité.
Dur dur avec un ado, il a fallu y retourner 3 fois tellement il était gêné et bloqué. Je lui ai dit si tu veux en parler on est là pour t'écouter et t'expliquer. Dur de faire autre chose quand il refuse absolument.
J'espère que ça va s'arranger ça l'aidera énormément.
Merci pour vos réponses et votre soutien

Le 20 janvier 2014 à 20:49 par Puce

yvane

Citer réponse N°386444 c'est normal ses réactions puce, pour l'instant
il rejette, c est comme si la terre s'ouvrait sous lui
il se demande pourquoi ça lui arrive à lui
il y aura la phase d'acceptation, après...
pas plus mal qu'il n'ouvre plus son ordi, ce qu'on lit sur le net, pour ce genre de maladie, fait plus peur qu'autre chose.
il a une chambre implantée, pour sa chimio? il ne sentira rien si c'est le cas...

Le 20 janvier 2014 à 20:56 par yvane

benedictus

Citer réponse N°386655 Bien sûr que c'est difficile,
mais il est évident qu'il n'est pas préférable qu'il le découvre par lui-même ou par la bouche d'un professionnel de la santé et donc qu'il découvre qu'il ait été tenu dans le mensonge pendant tant d'années?
Comme le dit l'adage, de 2 maux, il faut choisir le moindre.
Traitons les autres avec respect, honnêteté si on espère que la relation continue dans de bons termes, bien sûr !

Le 22 janvier 2014 à 01:56 par benedictus

Fred.P

Citer réponse N°405939 Bonjour,
Je sais que je réponds un peu tard au sujet, mais je pense que, dans ce genre de cas, il vaut mieux ne pas lui dire la vérité et plutôt essayer de le rassurer. C’est vrai qu’il risque de mal le prendre si jamais ça ne se passe pas sans douleur, mais le rassurer serait la meilleure option.

Le 29 janvier 2015 à 03:46 par Fred.P

Vous n'avez pas obtenu de réponses à la question Peut-on mentir "un peu" à un enfant

Signaler un abus

Demander...

Créer un compte Twikeo
Mon compte
Aide


Accueil | Mon compte | Contact | Plan du site | Top membres | FAQ
A propos de questions : Question du jour | Question sans réponse | Dernières réponses
Interrogation directe : Qui | Quel | Quand | Ou | Comment | Pourquoi | Combien | Généalogie
Nos Partenaires : Cigarette électronique | Acheter des Bitcoin | Bugs et Suggestions | Presse | Annonceurs
Conditions générales d'utilisation | Mentions légales | twikeopro.com © 2008 - Si tu sais pas, demande ...

Accueil Haut